#cleantaroutine: Il est temps de réparer les dommages de l'été... Les frais d'envoi sont offerts avec le code LIVRAISONFREE

Comment traiter une peau sensible ou couperosée?

juillet 16, 2019

Comment traiter une peau sensible ou couperosée?

Qu’est-ce qu'une peau sensible? 

Une peau qui tiraille après un démaquillage à l’eau est une peau qui a soif, pas une peau sensible. Une peau qui devient rouge à chaque changement de températures brusques est une peau sensible. Une peau qui est marquée par de petites veines en surface est une peau couperosée et donc sensible. Il faut savoir faire la différence pour bien savoir s’en occuper.

Reconnaître une peau sensible

C’est une peau qui a des rougeurs diffuses, qui ressent des picotements, des tiraillements voire des démangeaisons. La peau réagi aux changement de température brusques, au froid, au vent, au stress et aux émotions.

Vous bronzez difficilement, vous avez du mal à trouver des soins que votre peau tolère sans réagir. Vous êtes soumise à un stress important, vous avez abusé de soins très actifs, voire de routines agressives et votre peau s’échauffe au moindre contact. Vous avez souvent les mains sur le visage et votre côté festif vous dirige souvent vers le duo diabolique alcool-cigarette… Vous aimez manger épicé ? Une peau sensible est souvent liée à votre mode de vie, à vos habitudes alimentaires, à votre environnement. Pour venir à bout d’une peau senible, il faut savoir faire quelques concessions et reprendre de bonnes habitudes…

Reconnaître une peau couperosée 

C’est une peau très réactive, des rougeurs importantes apparaissent dès qu’il y a une forte émotion, un brusque changement de températures. Et cumule de petits vaisseaux apparents sur les joues, le nez et le menton qui en plus s’accompagne de rougeurs foncées.

Les vaisseaux se dilatent et deviennent très apparents sous la peau et génèrent un phénomène disgracieux. Apparaissant souvent entre 30 et 50 ans et majoritairement sur les peaux claires. Elle est évolutive, ce qui signifie qu’il y a de fortes chances que vous ne puissiez pas en venir à bout avec des cosmétiques. Souvent héréditaire, la couperose est considérée comme un trouble de la circulation du sang. Or, les cosmétiques ne peuvent pas régler un problème qui se situe au niveau du système circulatoire car les molécules contenus dans les produits de soins ne sont pas sensés passer les barrières cutanées jusqu’à ce niveau. Sinon, ces produits sont catégorisés en médicaments et non en cosmétique.

Les facteurs aggravants

La sensibilité de la peau jusqu’à la couperose est favorisée par certains facteurs aggravants faciles à reconnaître car ils ont en commun d’augmenter le rythme cardiaque ou la température du corps, comme :

  • le tabac, le café, l’alcool (notamment le vin rouge) ;
  • l’alimentation (trop chaude ou trop épicée…) ;
  • le soleil ;
  • la chaleur et les climats trop chauds ou trop froids ;
  • les bains chauds ;
  • le stress ou l’anxiété ;
  • les émotions, si elles sont trop intenses (joie, colère, peine…),
  • l’utilisation de certains cosmétiques trop agressifs.

Comment éviter de voir sa peau tourner rouge tomate ?

Limiter les irritations :

Le premier réflexe pour éviter d’irriter une peau sensible/freiner la couperose est donc d’éviter/supprimer au maximum tous les excitants cités ci-dessus en prévention.

Appliquer nos 3 conseils au quotidien qui changent la vie :

  1. Optez pour un nettoyage doux: optez plutôt pour des démaquillages doux sans utilisation de coton qui peut être un peu irritant par son frottement : démaquillage à l’huile, au lait avec un rinçage à l’eau florale. Utilisez vos doigts et essayer d’utiliser une  pression douce en faisant de petits cercles sur tout votre visage pour déloger pollution, poussières et maquillage. Et éviter l’eau du robinet surtout si elle est très chargée en calcaire, les savons naturels souvent trop alcalins. L’eau micellaire ? Elle contient des micelles qui sont des tensioactifs et ne doivent en aucun cas rester sur la peau. Elle doit donc impérativement être rincée, au risque de fragiliser et irriter durablement la peau. Si vous souhaitez absolument garder une eau micellaire, choisissez la bio de préférence pour éviter les tensioactifs chimiques les plus agressifs, et n’oubliez surtout pas le rinçage, à l’eau thermale ou florale.
  2. Fuyez la chaleur : Protégez-vous des rayons UV du soleil qui brûlent la peau, ça vous le savez surement,  mais aussi de sa chaleur qui augmente la vasodilatation des vaisseaux. Choisissez donc la meilleure place à l’ombre et n’hésitez pas à ajouter chapeau et crème solaire indice 50. Prenez des douches à température raisonnable (jamais supérieure à 38 degrès) et évitez d’exposer votre visage à des sources de chaleur : sèche-cheveux, feu de cheminé, sauna, hammam… et les plats épicés !  Même chose pour le froid polaire et « piquant ».
  3. Choisissez des soins adaptés : avec des actifs apaisants et vasoconstricteurs et des formules avec peu d’ingrédients pour limiter les risques d’irritation. Choisissez des actifs doux et non irritants (huile de calophylle, bisabolol, ruscus, polyphénols, probiotiques, l’aloé Vera, la camomille le miel, l’avoine.. et adoptez le sans parfum…) Les textures douces et fraîches sont recommandées pour calmer immédiatement les sensations de chaleur. Fuyez tous les produits contenant de l’alcool, des huiles essentielles, des acides de fruits, les gommages en général, les tensioactifs compris dans les soins moussants…

Et évitez de changer de routine constamment. Si un soin vous convient, renouvelez-le et restez fidèle. Votre peau s’est adaptée, si vous changez régulièrement vous la forcez à réagir à de nouveaux ingrédients. Et… elle réagit…

En cas d’aggravation

Seul un dermatologue pourra vous diriger vers les 2 seules options existantes et efficaces :

  • la prise d’un traitement médicamenteux,
  • l’électrocoagulation ou le laser (compter en moyenne 250 euros par séance, à confirmer par chaque praticien) mais extrêmement efficace bien que légèrement douloureux.

En conclusion et en toute transparence,

aucun cosmétique ne peut venir  à bout d’une couperose puisqu'il s’agit d’un trouble circulatoire et non d'une réaction de l’épiderme. Néanmoins, il est possible de freiner sa progression avec des remèdes naturels : huile essentielle d’Hélicryse Italienne, macérat de feuilles d’Hamamélis, ou par l’homéopathie.     

En revanche, les peaux sensibles peuvent lutter assez efficacement avec les bons gestes.

Et toi ? Qu’est-ce que tu fais pour toi ?

Nous espérons que cet article vous a aidé à y voir plus clair. N’hésitez pas à nous poser vos questions par Messenger :-)


Vous avez aimé cet article? Ou pas? Dites-le nous en commentaire.

Cela nous aide beaucoup à nous améliorer!


Et pour vous récompenser d'avoir été au bout de cet article, voici un code secret pour obtenir 7€ de remise immédiate* sur votre commande avec BEAUTYVIP

*Pour un minimum de 15€ d'achat :-)



Laisser un commentaire


Voir l'article entier

Le démaquillage à l'huile
Le démaquillage à l'huile

septembre 06, 2019

Pour un démaquillage doux, efficace et hydratant

Parce que plus qu'un effet de mode, le démaquillage à l'huile est un rituel ancestral qui convient à toutes et qui est extrêmement doux et en adéquation avec notre peau. 

Voir l'article entier

Apprendre à se démaquiller
Apprendre à se démaquiller

septembre 06, 2019

Pour un démaquillage parfait et cocoon

Pourquoi un tuto démaquillage? Parce que c'est une étape essentielle pour une belle beau saine, pour maximiser l'efficacité des soins et surtout, pour prendre quelques minutes de bienveillance envers soi-même. 

Voir l'article entier

Rituel pour de beaux cheveux
Rituel pour de beaux cheveux

septembre 06, 2019

Petits secrets pour des cheveux en pleine santé

Parce que vos cheveux comptent. Quel que soit l'émotion que l'on y let, ils font partie de notre personnalité. Ils disent quelque chose de nous. 

Voir l'article entier